Le travail de fin d’humanités (TFH)

Les objectifs

Le Travail de Fin d’Humanités traite d’une problématique complexe proposée par l’étudiant et basée sur une interrogation personnelle. Il permet la mise en œuvre de l’ensemble des compétences développées durant tout le parcours scolaire de l’étudiant et mobilise sa créativité de manière exemplaire. Le TFH permet d’adopter et de défendre une position citoyenne par rapport à la problématique envisagée par l’élève.

Composé d’une partie écrite et orale, le TFH prépare le rhétoricien aux exigences des études supérieures. C’est une occasion pour lui d’exprimer ses engagements et de faire preuve de créativité. Ce travail de recherche authentique représente donc le “chef d’œuvre” dans la perspective de Célestin Freinet.

Méthodologie et organisation

L’élève gère de façon autonome un travail écrit qui démontre son esprit de synthèse ainsi que sa capacité à traiter les documents de façon critique. Il est accompagné tout au long de sa tâche par un membre de l’équipe pédagogique (le guide) et les coordinateurs du projet. Il est invité à plusieurs rencontres qui permettent de faire le point sur l’état d’avancement de son travail.

L’élève assure la défense orale de ce travail devant un jury composé de personnes externes et de professeurs de l’établissement.

◀︎▶︎