La démocratie participative

Dans un établissement dont l’objectif est de construire l’autonomie et la citoyenneté des jeunes, le développement de l’esprit critique face aux problèmes (économiques, sociaux, philosophiques ou culturels) de notre société, il est indispensable de mettre en place des structures institutionnelles destinées à rendre le processus de communication et de décision aussi démocratique que possible. Ces structures réalisent le « apprendre à vivre ensemble ».

Chaque structure participative permet une organisation de la parole entre pairs : l’équipe pédagogique, les élèves, les parents. Des moments d’échanges sont organisés pour faire circuler la communication entre les différentes structures participatives : le lien entre l’équipe pédagogique et le pouvoir organisateur, le Conseil des délégués et l’équipe pédagogique, le Conseil de Participation.

Les structures participatives

L’Assemblée Générale (AG)

L’Assemblée Générale constitue le lieu fondamental garant du bon fonctionnement et de la qualité de notre projet d’établissement. C’est le lieu de communication et de dialogue pour l’équipe pédagogique.

Les prises de décision se font sur la base d’un ordre du jour établi en Conseil de Coordination Pédagogique par les référents des six piliers. Cet ordre du jour est communiqué à l’équipe pédagogique quelques jours avant l’AG. Celle-ci se tient environ 6 fois par an.

Le Conseil de Coordination Pédagogique (CCP)

Ce Conseil réunit les référents des 6 piliers qui réalisent l’ordre du jour de l’Assemblée Générale. Il est également ouvert à tout membre de l’équipe pédagogique représentant un centre d’intérêt, une commission ou une boîte à outils. Le CCP se déroule avant chaque assemblée générale.

Les piliers

Il s’agit des 6 piliers qui sont les éléments incontournables de notre pédagogie :

LES ATELIERS – LES CONSEILS DE LA CLASSE – LES REMÉDIATIONS / ÉVEIL INTELLECTUEL – LA SOCIALISATION – LE TRAVAIL DE FIN D’HUMANITÉ – LES VOYAGES.

Chaque pilier est représenté par au moins un référent et comporte un certain nombre de projets organisés au sein de l’école. Chacun de ces projets est organisé par au moins un coordinateur. Avant chaque CCP, le référent réunit les coordinateurs liés à son pilier afin de faire état de l’avancement des projets, des difficultés rencontrées…

Les centres d’intérêt

Il s’agit des projets proposés par des organisations externes et qui touchent un thème pouvant être exploité dans les cours ou dans diverses activités organisées dans l’établissement. Les « professeurs relais » font le lien entre l’école et les organismes externes.

Les commissions

Il s’agit de structures relatives à l’organisation de l’école. Une commission répond à des besoins spécifiques et peut être temporaire, en fonction de la tâche qui lui est assignée. Sa création est décidée en AG. Chaque commission doit fixer ses modalités de fonctionnement et transmettre au CCP, quand cela est nécessaire, l’avancée de son projet, ses difficultés, ses besoins, ses questions…

Les boîtes à outils

Les groupes de travail « boîtes à outils » sont des projets de développement d’outils à destination des professeurs afin d’améliorer leurs pratiques pédagogiques. Ces boîtes à outils sont portées par des « professeurs chercheurs ».

Les structures participatives “élèves”

Le Conseil de la classe

Il a lieu une fois par semaine et dure 70 minutes. Un président et un secrétaire élus pour une période de six semaines le dirigent suivant l’ordre du jour établi lors du Conseil des délégués précédent ou suite à un événement particulier (problème directement lié à l’école ou de société) susceptible d’affecter la vie de l’élève.

Son rôle est de discuter de tous les aspects de la vie à l’école et plus particulièrement de ceux internes à la classe, de gérer des problèmes relationnels entre élèves ou entre élèves/professeurs, d’élaborer des projets pédagogiques et de les évaluer, ainsi que d’approuver et d’analyser les règles de vie.

L’apprenant prend alors part activement à l’organisation de l’établissement, à la gestion du groupe, à la recherche négociée des solutions appropriées ainsi qu’au choix des méthodes à employer. Celui-ci apprend à faire preuve d’esprit critique face à ses comportements ainsi qu’à ses apprentissages. Son opinion est prise en compte pourvu qu’elle soit argumentée. Il s’exerce ainsi à la démocratie et développe des valeurs citoyennes constructives.

Le professeur titulaire de la classe accompagne les élèves dans cette tâche et les guide lorsque cela s’avère nécessaire. Celui-ci vérifie le planning des travaux et les échéances. Il rappelle aussi toujours la fonction et le cadre du Conseil de la classe.

Le Conseil des délégués

Réunissant tous les présidents et secrétaires d’un même degré, il a pour rôle de discuter de sujets abordés et proposés par le Conseil de la classe, d’élaborer l’ordre du jour du conseil suivant et de transmettre les questions posées à la Direction, aux enseignants porteurs du projet “conseil de la classe”; ceux-ci dialoguent, cherchent alors des solutions ou font des propositions en concertation avec la classe et les membres de la Direction de l’école.

Le conseil commun

Il réunit sur un sujet commun, les élèves d’un même niveau et leurs titulaires afin de récolter ou de diffuser une information. Il est organisé ponctuellement.

Le conseil commun des délégués

Il réunit l’ensemble de tous les délégués des 3 degrés avec les référents du pilier « conseil de la classe ». Il se réunit avant chaque CCP et peut ainsi transmettre des informations et des propositions à l’équipe pédagogique. C’est parmi ces délégués que seront élus les étudiants qui participeront au Conseil de participation.

Le lien avec le pouvoir organisateur

La Cellule de pilotage

C’est à ce niveau que l’équipe pédagogique, à travers ses représentants du CCP et avec la Direction, consulte le pouvoir organisateur sur les décisions qui relèvent de son pouvoir ou renvoie à celui-ci les responsabilités qu’il doit assumer pour la bonne marche de l’établissement.

La cellule de pilotage est constituée de l’Echevin de l’Instruction publique, l’Inspecteur général, l’Inspecteur de tutelle et les membres de l’Inspection, les membres du Conseil de coordination pédagogique et la Direction.

Le Comité d’accompagnement

Il vérifie l’adéquation des démarches pédagogiques en fonction du projet d’établissement, exerce un regard critique, émet des propositions pour faire évoluer le projet et des avis concernant l’engagement des nouveaux formateurs.

Le Comité d’accompagnement est constitué de l’Echevin de l’Instruction publique, l’Inspecteur général, l’Inspecteur de tutelle et les membres de l’Inspection, la Direction, la Direction de le la Haute Ecole, la Direction de l’Institut de Formation Continuée, les Directions des Écoles fondamentales Freinet et des Écoles fondamentales Immersives, et des experts pédagogiques externes.

La structure participative “parents”

Le Comité des parents est élu pour l’année en cours par une assemblée générale auxquelles sont invités tous les parents. Les modalités de fonctionnement de cette instance sont définies par les parents.

Le conseil de participation

Ici se rencontrent les partenaires de l’établissement : les élèves, les parents, la Direction, les représentants socioculturels. Le conseil est tenu par les décrets de la Communauté Française de donner son avis sur un certain nombre de choix.

Son fonctionnement est régi par un décret de la Communauté française : 3 membres pour chaque catégorie de partenaires, 3 conseils par an. C’est un lieu d’échanges d’informations de l’école vers ses partenaires directs et qui permet le retour de ceux-ci.

◀︎▶︎